Les Verts de Rhône-Alpes veulent que le financement des "biotechs" aille au bio

Publié le par Christophe Rossignol

Agriculture, agriculture biologique, organismes génétiquements modifiés Les Verts de Rhône-Alpes veulent que le financement des "biotechs" aille au bio 16/01/2008 11:28 (Par Michel DEPROST) Les Verts refusent que le financement des biotechnologies prive l'agriculture biologique de recherche. Après l'avis du Comité provisoire de la Haute Autorité sur les OGM, les responsables Verts au Conseil régional rappellent dans un communiqué leur opposition à toute loi ou financement pouvant favoriser le développement des OGM et même des recherche en biotechnologies. Eric Arnou, Conseiller régional Verts pour l’Ardèche, Président de la commission Agriculture et développement rural , Véronique Schlotter, Conseillère Régionale Verts pour la Drôme, membre de la commission Agriculture et développement rural, et Gérard Leras, Président du groupe des élus Verts à la Région Rhône Alpes, membre de la commission Agriculture et développement rural prennent position sur les OGM et les dossiers agricoles. Ne pas priver la France de compétences en bio Les Verts "dénoncent l'engagement de l'Etat, à affecter 45 millions d’euros à la recherche sur les biotechnologies végétales, pour "relever les défis alimentaires et environnementaux de demain". En effet, le défi alimentaire dépend d'abord de l'organisation des marchés mondiaux et locaux. Les réponses aux défis environnementaux relèvent aussi bien d'éléments d'organisation de l'économie et de la société que de la recherche dans des domaines multiples. Tout focaliser sur les biotechnologies végétales privera notre pays de compétences et d'opportunités économiques sur d'autres pistes aussi indispensables" Les Verts demandent que ces 45 Millions € soient affectés à l'agriculture biologique. Ils mettent en avant trois objectifs. Ils demandent un soutien aux producteurs conventionnels dans leur reconversion en agriculture biologique en doublant leur crédit d'impôt (30 millions d'€ environ). Ils veulent un renforcement de la filière biologique et sa mise en réseau en imposant 20 % de denrées biologiques locales dans les restaurations collectives. Ils veulent aussi des recherches fondamentales et appliquées nécessaires pour conforter les connaissances, les méthodes et les techniques. Au total, selon eux, c'est ce qu'il faut entreprendre pour atteindre l'objectif du Grenelle del'Environnement de tripler des surfaces agricoles utiles en agriculture biologique d’ici 2012. Autonomie alimentaire des élevages Les Verts du Conseil régional élargissent leur demande. Ils veulent que la France, quand elle présidera l'Union européenne, favoriser l'orientation des aides européennes vers les agricultures biologique, de montagne et de qualité. Les Verts veulent aussi, avec Rhône Alpes, des politiques "en faveur du foncier agricole et des pratiques culturales respectueuses de l'homme, de son environnement et du maintien de l'emploi rural local...".Ils réclament " la promotion, au développement et à la consolidation de la filière biologique et des productions de qualité de type AOC (seules alternatives économiques durables face aux OGM). A noter qu’en 2006 les aides à la bio ont été doublées". En avril, annoncent les responsables Verts, la Région adoptera des mesures concrètes (retour au système herbager, cultures alternative au tout mais, production d’aliments à la ferme…) pour favoriser l'autonomie alimentaire des élevages "voie incontournables pour rompre avec la domination des firmes agrochimiques" . michel.deprost@free.fr http://www.enviscope.com/14222-OGM-biotechnologies-Verts-biologique.html

Publié dans Conseil Régional

Commenter cet article