Sauvons la recherche

Publié le par Christophe Rossignol

http://www.lesechos.fr/info/france/4680074.htm le PS et les Verts dénoncent le discours de Sarkozy [ 30/01/08 ] Le discours choc de Nicolas Sarkozy sur la recherche a suscité hier de vives réactions. Lundi, à Orsay, le président de la République a dessiné les pistes d'une importante réforme de ce « système vieux d'un demi-siècle et qui nous pénalise ». Dressant un diagnostic noir des « difficultés » de la recherche française au plan international (publications, classement de Shanghai, fuite des cerveaux...), il s'est engagé à porter d'ici à 2012 à 3 % du PIB l'effort de recherche. Mais il a aussi prévenu : « Cet effort massif sera indissociable de la réforme. » Pour en finir avec la « balkanisation » du système, il a proposé de « redéfinir » les missions des organismes, CNRS en tête, qui deviendront davantage des « agences de moyens que des opérateurs, les universités étant placées « au coeur de la recherche ». Enfin, évoquant la question du statut des chercheurs, il a souhaité qu'« un peu de flexibilité » soit introduite à l'occasion des départs à la retraite proposant de donner aux futurs doctorants « une double appartenance » - chercheurs et enseignants chercheurs - et des « rémunérations plus attractives ». Tollé immédiat à gauche. « Prétendre que le seul choix se situe entre l'immobilisme et la casse des plus importants organismes de recherche - le CNRS entre autres - (...) est une manipulation », ont réagi les Verts. Le PS, lui, a fustigé « des inexactitudes et des risques » : « sa politique consiste à fragiliser ce qui fonctionne dans la recherche ». Enfin, Sauvons la recherche a dénoncé « l'extinction du statut de chercheur ».

Commenter cet article