Sauver la politique culturelle

Publié le par Christophe Rossignol

Pendant que Nicolas Sarkozy fait fructifier « La société du spectacle », le gouvernement Filllon s ‘emploie en cachette à faire décliner la vie culturelle, éducative et artistique. Il y a seulement quelque semaines ; lors de l’un de ses multiples coups médiatiques Nicolas Sarkozy s’était approprié un concept développé dans un livre d’Edgar Morin, "Pour une politique de civilisation" . Pour Edgar Morin "La politique de civilisation (...) devrait reposer sur deux axes essentiels (...) : humaniser les villes, ce qui nécessiterait d’énormes investissements, et lutter contre la désertification des campagnes. Une politique de civilisation viserait à régénérer les cités, à réanimer les solidarités, à susciter ou ressusciter des convivialités, à régénérer l’éducation. » Il est clair que Les coupes budgétaires du gouvernement Fillon vont totalement a l’opposé de ces orientations ! Le gouvernement renforce les inégalités territoriales en France : sont en effet plus particulièrement touchées - diminuées ou carrément supprimées - les aides aux actions culturelles en zone rurale, dans les quartiers, ce qui remet en cause le droit à la culture pour tous, l’enseignement artistique pour tous... Les crédits d’action culturelle sont largement amputés et toutes les structures qui interviennent pour les publics défavorisés, pour assurer une véritable démocratisation, une réelle transmission des savoirs, sont une nouvelle fois touchées. Le gouvernement met en danger la diversité artistique et culturelle en France : il fait reposer les baisses de crédits sur les structures les plus fragiles, fléchant tous les moyens vers ses propres institutions ou vers les industries du divertissement. Depuis plusieurs mois, les professions du spectacle vivant, secteur public comme secteur privé, les bénévoles, les associations artistiques et culturelles, les compagnies, les salles de spectacles, les lieux d’accompagnement des pratiques amateurs, les amateurs et les associations d’éducation populaires se mobilisent en vain contre la baisse drastique des crédits de l’État, A leurs cotés, les Verts s’inquiètent des conséquences dramatiques de ce désengagement qui fragilise et menace les acteurs de la création et de l’innovation. C’est désormais la place de l’art et de la culture, de l’éducation dans notre société qui est en jeu, c’est notre société toute entière que l’on met en péril. C’est aussi un enjeu économique important : rappelons que « Le rapport Guillot « a établi que le secteur spectacle vivant et audiovisuel génère autant d’emplois que le secteur automobile (équipementiers compris). Les Verts demandent l’augmentation du budget 2008 du ministère de la culture et en particulier un effort d’ampleur pour le spectacle vivant et les actions destinées à la démocratisation culturelle Les Verts soutiennent de toutes leurs forces la diversité de l’action culturelle. Il doit y avoir un équilibre des politiques publiques entre le soutien aux espaces culturels institutionnalisés, l’accompagnement des micro-réseaux de créateurs, l’aide aux petits lieux de diffusion, le développement d’actions de quartiers, etc. Les Verts refusent d’ériger une barrière entre « la culture » et une « socio culture », entre une culture d’amateurs et une culture de professionnels. Les Verts demandent l’abrogation et de nouvelles négociations sur le protocole réformant l’assurance chômage des artistes et techniciens intermittents Les Verts veulent une politique qui prenne en compte l’ensemble des acteurs, et s’opposent au désengagement de l’Etat qui sous couvert de décentralisation se déresponsabilise et appauvrit les collectivités locales. Les Verts défendent l’engagement 19 de l’Agenda 21 de la culture adopté à l’issue du forum des cultures de Barcelone : mettre en place des instruments adaptés pour garantir la participation démocratique des citoyens à l’élaboration, à l’exercice et à l’évaluation des politiques culturelles publiques A quelques mois du lancement de la Présidence française de l’Union Européenne, en cette année 2008 « année européenne du dialogue interculturel », la politique menée par Sarkozy et Fillon n’est pas digne de notre Pays. Elle détruit le vivre ensemble et menace les générations futures. “Je ne veux pas que ma maison soit murée de toutes parts, ni mes fenêtres bouchées, mais qu’y circule librement la brise que m’apportent les cultures de tous les pays.” Gandhi ------------------------------------------------------------------------ Les Verts appellent a une mobilisation forte le vendredi 29 Février . Ils seront notamment présents à Paris à partir de 15h, Place du Palais Royal

Publié dans Info les Verts

Commenter cet article