D. Gautier-Sauvagnac doit démissionner, le C.E.S doit être réformé

Publié le par Christophe Rossignol

Agrès les dernières révélations concernant l'indemnité de départ versée au Président de l'UIMM, Denis Gautier Sauvagnac, l´homme qui "fluidifiait " le dialogue social. " les Verts demandent une réforme du Conseil Economique et Social et la démission de Denis Gautier-Sauvagnac qui y représente le MEDEF !
Le 2 mars dans son message aux entrepreneurs Laurence Parisot, Présidente du MEDEF, exprimait ainsi son indignation : "Trop c'est trop ! Nous devons tous condamner publiquement ces pratiques pour qu'elles prennent définitivement fin, ... , pour qu'elles cessent d'entacher l'image de l'entreprise, l'image des entrepreneurs, l'image du Medef, l'image de chacun de nous." Si l'on ne peut que partager cette indignation, s´il est clair que ce scandale "entache l'image du Medef, comment imaginer que ce scandale n´entache pas le CES ?
Le Conseil Economique et Social est une assemblée constitutionnelle consultative placée auprès des pouvoirs publics. Saisi par le Gouvernement, il donne son avis sur les projets de loi, d'ordonnance ou de décret ainsi que sur les propositions de loi qui lui sont soumis. Tout plan ou tout projet de loi de programme à caractère économique ou social lui est soumis pour avis.
Qui peut imaginer désormais que Denis Gautier-Sauvagnac donne par exemple son avis sur une loi de moralisation des entreprises ?
Au delà de cette démission, à l´heure ou se réunissent les partenaires sociaux pour négocier sur la représentativité et le financement des syndicats de salariés et que les syndicats demandent à juste titre que soit également discuter de la représentativité et du financement des organisations d'employeurs, íl faut reformer le CES ( chargé justement de représenter au niveau national les organisations professionnelles et syndicales ).
En effet le CES n´est pas paritaire et des syndicats tel que SUD ou l'UNEF n´y sont pas représentés, ce qui explique en parti la moyenne d âge élevée des membres. Et tandis que siège par exemple le Délégué général de l'Union Française des Industries Pétrolières (UFIP), les mouvements associatifs qui défendent l'environnement ne sont pas représentés. C'était l´une des demandes formulées lors du grenelle, il faut un Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), pour renforcer la démocratie participative dans notre pays.
Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts

Publié dans Info les Verts

Commenter cet article