Printemps de Bourges : Tableaux de Chasse de Claire Diterzi

Publié le par Christophe Rossignol

Parce que le Printemps de Bourges est un festival qui depuis des années fait (re)connaitre de réels talents , parce qu´il est est subventionné par la région Centre, parce qu´un tableau de chasse peut etre autre chose qu´une boucherie, parce que les albums de Claire et plus encore ses concerts sont superbes, je voulais vous faire découvrir son univers :
http://www.myspace.com/diterzi
Printemps de Bourges: les tableaux sonores de Claire Diterzi
LEMONDE.FR | 16.04.08 | 11h34 • Mis à jour le 16.04.08 | 17h30
Ancienne du groupe folk-punk tourangeau Forguette Mi Note, la chanteuse Claire Diterzi mène aujourd'hui une singulière et courageuse carrière solo, jalonnée par deux albums d'une grande audace esthétique, Boucle (2006), et le récent Tableau de chasse.
Ce dernier se voulant une création musicale à partir d'une sélection de peintures et de sculptures choisies par la musicienne, allant du Verrou de Fragonard à Allen Jones ou Lucian Freud.
Aux confins du rock à guitares, de l'électronique mutante expérimentée par Björk et des ensorcellements de Kate Bush, sa musique tranche dans le paysage français actuel. Créées spécialement en vue de la scène (et notamment celle du Palais de Chaillot, à Paris), ses nouvelles chansons sont associées à des recréations visuelles, mêlant des détails picturaux à un journal vidéo intime.
Plus qu'un simple concert, c'est un spectacle sans équivalent qu'offre, mercredi 16 avril, au Printemps de Bourges, celle qui a travaillé avec le chorégraphe Philippe Decouflé. Accompagnée de quatre consœurs (aux cordes et aux chœurs) et d'un batteur-machiniste, Claire Diterzi peut chanter sans retenue mais aussi avec une infinie délicatesse. Moquer une bimbo du r'n'b ou parodier Yvette Guilbert, la chanteuse emblématique du Montmartre d'antan.
Son timbre renvoie aussi bien à la pure énergie du rock (elle reprend Mesopotamia des B-52's) qu'au mystère des voix bulgares. De son propre aveu, ses textes n'ont qu'un unique sujet, les femmes, et leurs relations compliquées, sinon impossibles, avec les hommes. Ses chansons prennent le parti d'en pleurer comme d'en rire.
Bruno Lesprit
http://www.lemonde.fr/culture/article/2008/04/16/printemps-de-bourges-les-tableaux-sonores-de-claire-diterzi_1034471_3246.html

Commenter cet article