L’Agence France Nucléaire International est créée....

Publié le par Christophe Rossignol

Grenelle, l´enterrement suite. Et dans la série "casses toi  riche con", toutes nos félicitations à l’ancien PDG d’Aérospatiale Henri Martre.

 
L'Agence France Nucléaire International va soutenir les exportations de la filière
http://www.lemoci.com/articles/20080509094841.L-Agence-France-Nucleaire-International-va-soutenir-les-exportations-de-la-filiere.html
09-05-2008 09:25:59
 
Apporter l’expertise française aux Etats étrangers qui souhaitent mettre en place une filière nucléaire civile : tel est l’objectif de l’Agence France Nucléaire International créée par le gouvernement français. Un décret autorisant la création d’une telle agence a été présenté mercredi dernier en conseil des ministres par Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire


La nouvelle agence sera placée au sein du Commissariat à l’énergie atomique sous l’autorité d’un directeur nommé par les ministres chargés de l’Energie et des Affaires étrangères. Elle apportera notamment son expertise pour le respect des normes en matière de sûreté, de sécurité, de non prolifération et de préservation de l’environnement. Le contrôle de l’Etat sur cette agence s’exercera par l’intermédiaire d’un comité d’orientation composé de hauts fonctionnaires et de deux personnes qualifiées.

La création de cette agence s’inscrit dans le cadre de la démarche du président Nicolas Sarkozy qui avait proposé en septembre dernier lors de la conférence sur les changements climatiques aux Nations unies l’aide de la France pour tous les pays souhaitant se doter de l’énergie nucléaire civile. Depuis son élection, en mai 2007, la France a signé des accords de coopération sur l’utilisation et le développement de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques avec le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye et les Emirats arabes unis. Ces accords ont suscité les inquiétudes des écologistes et de plusieurs partenaires européens de la France, comme la Grande-Bretagne et l’Allemagne, qui redoutent qu’ils contribuent à la prolifération nucléaire militaire.

« Le nucléaire sauvera l’humanité »
Il est vrai que le nucléaire est pour la France un secteur porteur à l’international dans la perspective de besoins énergétiques grandissants des pays émergents. Comme le note l’ancien PDG d’Aérospatiale Henri Martre dans une tribune aux Echos du 5 mai dernier, la France exerce dans le nucléaire, plus particulièrement en matière de fusion thermonucléaire, un leadership avec le Japon avec le programme Iter et la construction d’un réacteur expérimental à Cadarache (13). Selon lui « le nucléaire sauvera l’humanité » dans la mesure où c’est la seule source d’énergie capable de répondre à ces nouveaux besoins. Bien entendu, précise Henri Martre, les efforts de recherche en matière de fusion thermonucléaire sont vitaux, car contrairement à la fission, actuellement exploitée, ce nouveau procédé se contente d’hydrogène (sans recours nécessaire à l’uranium) et ne produit que des déchets de courte durée.

Pour prolonger : Lire en ligne Anne Lauvergeon, Areva et le nucléaire américain et Sarkozy dans le Golfe, pas de gros contrats à attendre . Lire les articles du magazine sur le nucléaire


Isabelle Verdier
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article