Rassembler les écologistes

Publié le par Christophe Rossignol

Bien sur le titre de cet article pourrait laisser penser à un casting, (pour rappel ce ne sont pas les journalistes qui écrivent les titres dans les journaux mais des titreurs), cette démarche  de rassemblement des écologistes s'inscrit au contraire dans une volonté de consolider à long terme un mouvement  politique fort capable d´apporter des réponses concrètes et cohérentes pour  lutter contre  la gravité de la crise écologique. 
Pour signer l´appel, pour plus d´info :
http://www.rassemblerlesecologistes.eu/
Dany, Hulot, Bové, trio de rêve vert
MATTHIEU ÉCOIFFIER
QUOTIDIEN : mercredi 28 mai 2008
http://www.liberation.fr/actualite/politiques/328546.FR.php?rss=true&xtor=RSS-450
Une liste écologiste aux européennes de juin 2009 autour de Nicolas Hulot Daniel Cohn-Bendit et José Bové ?
L’appel lancé en avril par les amis de Noë Mamère pour un rassemblement des écologistes de tout poil fait son chemin notamment chez les Verts.
Cécile Duflot, leur secrétaire nationale, œuvr en coulisses «pour que ça marche». Non pas comme «directrice de casting» mais avec la volonté de faire aboutir cette nouvelle «synthèse écologique».
Elle a ainsi déjeuné hier avec Cohn-Bendit à Bruxelles puis rencontré José Bové à Paris dans la soirée.
«C’est une prise de risque pour les personnes concernées.
Beaucoup de Verts y sont prêts.
Personne ne peut s’imaginer à quel point ce rassemblement serait un catalyseur positif», explique-t-elle.
Pour l’heure, rien n’est bouclé. «La seule certitude c’est qu’aux européennes, il y aura une liste écologiste à partir d’un projet montrant que l’alternative n’est pas libérale mais écologique» , ajoute-t-elle en démentant par ailleurs toute discussion avec le PS dans la perspective du scrutin.
Peser. Le contexte favorise l’émergence de points communs entre écologistes du mouvement social, associatifs et politiques:
«Avec un pétrole à 140 dollars le baril et la tonne de blé à 240 euros, il faut changer les modes de développement et l’on peut peser à l’échelle de l’Europe. Les écologistes seront les seuls à le dire face aux grands partis qui nationaliseront la campagne sur le soutien à l’UMP ou contre Sarkozy» , explique encore Cécile Duflot.
Le traité de Lisbonne adopté, les ex- nonistes s’accordent à vouloir peser sur le contenu des politiques européennes au sein d’un Parlement aux pouvoir renforcés.
Rubicon.
Hier, Bové s’affirmait ainsi «ouvert à la réflexion, après les combats menés en commun sur le Grenelle et contre les OGM.
Chacun avec ses propres pratiques a pesé concrètement et dans le respect des autres».
Cohen-Bendit se dit «suspendu à la décision de Hulot, qui hésite encore».
Il se présentera en France «à condition qu’il s’agisse d’une liste "Europe écologie" et non pas une liste verte plus ou moins ouverte».
Et quid de l’animateur télé ? «Il réfléchit, discute avec Dany et consulte une série de gens , confirme Jean-Paul Besset, l’un de ses proches. Il n’y aura pas d’accord d’appareil, mais un rassemblement sur le fond autour des idées du Pacte écologique et du Grenelle.»
Le mode de scrutin - proportionnel, par liste, à un tour dans de grandes régions - pourrait aider Hulot à franchir le Rubicon politique. Les Verts comptent lancer les invitations à leur journées d’été prévues à Toulouse fin août.

Commenter cet article