Rapport "Energies renouvelables"

Publié le par Christophe Rossignol

Rapport "Energies renouvelables" : Pour Claude Turmes, "La révolution de l’énergie verte est en marche"

Le Parlement européen vient de voter, 635 voix pour, 25 contre, le rapport de Claude Turmes sur la Directive "Energies renouvelables".
S’exprimant à l’issue du vote sur son rapport, Claude Turmes, eurodéputé luxembourgeois et vice président du Groupe des Verts/ALE a estimé que :

"Le vote d’aujourd’hui n’est pas une simple déclaration d’intentions, il a force de loi et obligera les Etats membres à utiliser 20% d’énergies renouvelables d’ici 2020, et 20% constitue un minimum ; je suis certain qu’en 2020, nous ferons mieux que 20% car les coûts pour la technologie auront diminuer et que le système économique sera construit autour des énergies renouvelables.

Si vous prenez le cas de l’électricité, l’on passera de 15% aujourd’hui à 35% en 2020. Et il se pourrait bien que nous passions à 50% entre 2025 et 2030, qui pourrait nous en empêcher ?

A partir de demain, cette directive déclenchera une véritable révolution de l’énergie verte et il faudra que celle-ci soit accompagnée, dès l’année prochaine, de deux mesures complémentaires. L’une concernant l’augmentation des investissements de la BEI dans ce secteur et l’autre concernant un plan d’action sur les énergies renouvelables de la Commission européenne. Cette dernière présentera son plan d’action l’année prochaine et je souhaite qu’elle développe la coopération régionale : coopération mer du Nord - mer Baltique, coopération régionale autour du plan solaire lancé par la France et, aussi, coopération régionale sur la biomasse. Pourquoi ne pas instaurer un centre d’excellence en Pologne pour accélérer l’utilisation de la biomasse dans tout l’Est de l’Europe, en combinaison avec les réseaux de chaleur ?

Nous devons maintenant nous concentrer sur l’efficacité énergétique. Les 20 % d’efficacité énergétique n’ont pas été assez évoqués ces derniers mois. L’efficacité énergétique, bâtiments, logistique des transports, électronique, moteurs électriques, tout ces aspects doivent maintenant, en 2009 et 2010, se trouver au centre de notre attention. Et il faudra que la Suède, l’Espagne et la Belgique, qui assureront la présidence de l’Union, en collaboration avec le Parlement et la Commission, fassent de l’efficacité énergétique l’autre "success story" de l’Union européenne pour que l’on soit sur la bonne voie".


Publié dans Les verts Europe

Commenter cet article