Augmentation des prix du TGV : Pépy déraille une fois de plus

Publié le par Christophe Rossignol

Communiqué de presse du 22 décembre 2008

Augmentation des prix du TGV :
Pépy déraille une fois de plus



Les Verts sont farouchement opposés à l'augmentation des prix sur les lignes TGV annoncée par le PDG de la SNCF Guillaume Pépy. Ils demandent à la SNCF d'y renoncer car en ces temps économiques troublés, cette décision s'apparente à de l'incivilité économique.

Alors que les Français sont frappés de plein fouet par l'augmentation généralisée des prix et que s'annoncent de nombreuses vagues de licenciements, cette énième augmentation va appauvrir celles et ceux qui sont obligés de prendre le train. Elle risque aussi de contraindre les autres à reprendre leur voiture.

En situation de monopole, la SNCF se comporte comme une entreprise privée qui rançonne des usagers captifs. Maquis tarifaire, publicité quasi-mensongère sur les tarifs, augmentations répétées... la SNCF, entreprise de service public, s'est mue en véritable prédateur pour le porte-monnaie de ses usagers.

Alors que s'annonce la libéralisation du transport de voyageurs, on ne peut que déplorer que la SNCF ne soit plus un opérateur de service public mais une entreprise dont le seul objectif est le profit. Trains régionaux supprimés en dépit de toute logique environnementale et d'aménagement du territoire, gares transformées en halles commerciales, contingentement des tarifs réduits pour les plus jeunes et les plus âgés : jamais la SNCF n'a fait preuve d'autant de créativité pour se défausser de sa responsabilité de service public.

Au délà de la SNCF, c'est la politique de son autorité de tutelle - le gouvernement - qui est en cause. Il faut dès aujourd'hui préparer la société post-pétrole de demain et s'engager à favoriser véritablement les transports publics plutôt que des autoroutes inutiles ou un secteur automobile condamné. Permettre ces augmentations tarifaires revient à accélérer la création d'une société à deux vitesses, celle des nantis et celle de ceux laissés à quai.

Djamila Sonzogni,
Porte-parole des Verts

Publié dans Info les Verts

Commenter cet article