La télé publique a été libérée de la pub, libérons là de Sarkozy

Publié le par Christophe Rossignol


Communiqué de presse de Cécile Duflot

5 janvier 2009

La télé publique a été libérée de la pub, libérons là de Sarkozy


Aujourd’hui la publicité va être enfin bannie de la télévision publique aux heures de grande écoute. Mais cette réforme, qui devrait être une grande victoire pour tous ceux qui comme les Verts se sont battus pour un service public libéré de la logique marchande a un goût amer. Amer parce que sans compensation réelle et pérenne, la télévision ne sera pas suffisamment forte face aux puissants médias privés. Amer parce que si la télé publique a été libérée de la pub, elle n’a pas été libérée de l’influence du pouvoir politique. Amer parce que dans le même temps, les exemples de pression sur des journalistes un peu trop indépendants (Ulysse Gosset, France 3,…) se multiplient.
 
L’état du paysage audiovisuel français est extrêmement préoccupant. Le père du filleul de Sarkozy possède TF1, Nicolas Sarkozy va directement nommer les présidents de France 2, France 3 ou France Inter, la femme du Ministre des Affaires étrangères est numéro deux de RFI, radio sous tutelle du Ministère des Affaires étrangères… Il faut arrêter cette Berlusconisation de nos grands médias : la télé et la radio publiques appartiennent à tous les Françaises et les Français, pas à leur Président et à ses amis du Fouquet’s.
 
S’il fallait effectivement mettre un terme à l’hypocrisie des nominations politiques du directeur de France télévision, c’est en renforçant et en transformant le CSA pour garantir sa pluralité et son indépendance. Actuellement, l’ensemble des 9 membres du CSA ont tous été nommé par la droite. Il faut également donner des moyens suffisants alloués au service public et respecter les lois contre la concentration des médias,…
 
Mais il faut surtout et avant tout, changer d’état d’esprit : Les gouvernements de droite comme de gauche, doivent arrêter de considérer la télé publique comme leur propriété privée. Nous avons besoin d’un service public indépendant, exigeant, pluraliste et proche des Français. Notre modèle c’est la BBC britannique, pas l’ORTF de De Gaulle et Peyrefitte.

Cécile Duflot,
Secrétaire nationale

Publié dans Info les Verts

Commenter cet article