chaque semaine en Indre et Loire sont annoncés des suppressions de poste dans les écoles, les collèges et les lycées.

Publié le par Christophe Rossignol

Malgré les appels et la mobilisation des parents d'élèves et des équipes éducatives lors de la rentrée scolaire, chaque semaine en Indre et Loire sont annoncés des suppressions de poste dans les écoles, les collèges et les lycées.

Dans la seconde circonscription d'Indre et loire, ce sont tour à tour le Lycée de Beauregard (Château-Renault) et le Lycée Vinci (Amboise) qui viennent de subir la politique de « lutte des classes » menée par le gouvernement.

Rappelons que depuis 2007 en France, au non d'une politique d'austérité, 66000 postes furent supprimés auquel il faut ajouter 14 000 postes à la rentrée prochaine alors que notre école a accueilli ces trois dernières années près de 65 000 élèves supplémentaires.

Le silence assourdissant de la secrétaire d'Etat à la famille donne à penser que l'éducation ne ferait pas partie des préoccupations majeures des familles !

Classes surchargées, manque de moyens affaiblissant la prévention santé et l’accompagnement des élèves en difficulté , manque d'encadrement, dégradation des conditions d’accueil, sont pourtant au coeur des inquiétudes des familles.

"Si vous trouvez que l'éducation coûte cher, essayez l'ignorance" s'exclamait le président Abraham Lincoln, il est temps de changer de politique et de faire de l'éducation une priorité nationale sous peine d'obérer l'avenir de la France. 

Publié dans Mobilisation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article