Défendre la biodiversité… dans les actes

Publié le par Christophe Rossignol

Groupe des élus Verts

au Conseil régional du Centre

 

 

+ 6 rue Jeanne d’Arc – 45 000 Orléans

) 02 38 70 34 77 ou 02 38 70 27 54

8 grverts@grp.regioncentre.fr

 

 

Communiqué de presse du 29 janvier 2010

  

L’Organisation des Nations Unies a proclamé 2010 « Année internationale de la biodiversité » pour alerter l’opinion publique sur l’état et les conséquences du déclin de la biodiversité dans le monde. En matière de biodiversité, on ne peut cependant pas se contenter de sensibiliser l’opinion : les élus doivent tous agir là où ils sont en responsabilité.

Les élus écologistes s’efforcent de faire prendre en compte la lutte contre la perte de biodiversité dans les différentes politiques du Conseil régional du Centre, notamment dans les politiques de contractualisation avec les territoires. Quelques diagnostics biodiversité ont été financés et il faut désormais passer à la vitesse supérieure en soutenant de véritables plans territoriaux de gestion de la biodiversité. Les groupes PS-PRG et PCF ne nous ont pas suivi sur cette question lors de la session budgétaire de décembre 2010, mais nous comptons bien les convaincre dès le début du prochain mandat.

Toutefois le double discours le plus insupportable est celui que pratique le Gouvernement. Il annonce faire du maintien de la biodiversité un enjeu majeur du 21ème siècle, mais face aux questions concrètes il trahit systématiquement cet engagement : un jour il s’oppose à un projet ambitieux de loi européenne sur le bois ; un autre jour il autorise l’utilisation du Cruiser (puissant insecticide neurotoxique) ; un autre jour encore, il soutient les autoroutes ; et face à la sur-pêche du thon rouge, il fait échouer tout accord européen... Entre agir en faveur de la biodiversité et conserver le soutien des lobbies, l’Etat-UMP a tranché, hélas.

Le Groupe des élus Verts

 

Publié dans Conseil Régional

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article