Farines Animales : pour Hulot c'est NON

Publié le par Christophe Rossignol

Réintroduction des farines animales : la mémoire courte !

 

Interdites depuis plus de dix ans suite à la maladie de la vache folle, les farines animales pourraient être réintroduites partiellement dans l'alimentation de certains animaux l'an prochain dans l'Union européenne. Pour la France, le Conseil national de l’alimentation vient de rendre un premier avis favorable.

Une hypothèse sévèrement jugée par Nicolas Hulot :

 « Comment peut-on envisager sérieusement le retour des farines animales, même partiel, quand on sait le désastre sanitaire que cela a provoqué il y a seulement 10 ans ? En plus de ne pas penser assez au futur, les décideurs actuels montrent qu’ils ont aussi la mémoire courte.

Quand on évoque la réintroduction des farines animales, même uniquement pour l’alimentation des poissons, et qu’on parle de risques qui seraient « négligeables », n’a-t-on pas l’impression de revenir dangereusement dix ans en arrière ? A l’époque, on nous parlait déjà de risques « négligeables » !

Je suis fermement opposé à cette hypothèse qui serait de plus en totale contradiction avec la position de l’opinion : les consommateurs sont très fortement opposés au retour des farines animales (à près de 90 % selon l’association de consommateurs CLVC). »

Commenter cet article