manifestation symbolique des chômeurs devant le Sénat

Publié le par Christophe Rossignol

 

Précision : Alima Boumédienne, Jean Desessard étaient présents, Martine Billard pour le Parti de Gauche, des syndicalistes (SUD ) de pôle Emploi ainsi que votre serviteur :) 
 Aucun parlementaire PS n'a à ce jour signé l'appel.
 

 

 

Négociations Unedic : manifestation symbolique des chômeurs devant le Sénat

Soutenus par une vingtaine de militants du Mouvement national des chômeurs et précaires (MNPC) et par cinq sénateurs (3 communistes et 2 écologistes) présents avec leur écharpe tricolore, ils voulaient attirer l'attention sur leur "appel national pour que la parole des chômeurs et précaires soit enfin entendue".

Une pétition en ligne et sur papier a déjà été signée par 2.500 personnes. Parmi les premiers signataires figurent notamment le député UMP Etienne Pinte, président du Conseil national de lutte contre les exclusions, François Soulage, président du Secours catholique, Cécile Duflot et Eva Joly (Verts), Olivier Besancenot (NPA), ainsi que des syndicalistes comme Bernadette Groison (FSU) et Annick Coupé (Solidaires).

"Les chômeurs ne sont pas seulement des statistiques que l'on manipule pour les besoins de telle ou telle politique. Les chômeurs et précaires sont pris en otage, sans avoir le droit à la parole, dans des négociations qui vont conditionner pour beaucoup leur survie quotidienne", dénoncent-ils dans un tract.

Marc Desplats, président du MNPC, mouvement créé il y a 25 ans et regroupant 40 associations de chômeurs (6.000 adhérents) a déclaré à l'AFP, qu'il craignait que "rien ne change pour les chômeurs" à l'issue des négociations paritaires en cours alors que "la précarité s'est aggravée dans le pays, notamment à cause de la réforme des retraites".

Syndicats et patronat discutent, depuis le 24 janvier au siège du Medef, des nouvelles règles de l'assurance chômage, l'actuelle convention arrivant à échéance le 31 mars.

Publié dans Mobilisation

Commenter cet article