Pour le maintien du Programme Européen d'Aide aux plus Démunis

Publié le par Christophe Rossignol

 


 

Vœu présenté par le Groupe PS-PRG et le groupe EELV et adopté lors de la Séance plénière du 29 septembre 2011

 

Pour le maintien du Programme Européen d'Aide aux plus Démunis

 

 

 

Le Conseil européen des Ministres de l’Agriculture et de la Pêche a échoué, mardi 20 septembre, à trouver un accord pour le maintien du Programme Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD), et a ajourné sa décision au mois d’octobre.

 

La situation est extrêmement préoccupante : les denrées alimentaires sont indispensables aux  associations caritatives qui, chaque année, prodiguent une aide alimentaire vitale à 13 millions d’européens.

 

La réduction drastique annoncée du PEAD, dont le budget chuterait de 75%, passant de 480 millions à 113 millions d’euros, provoquerait une véritable catastrophe alimentaire et sociale en Europe. Dans une période de crise majeure, où la précarité et la pauvreté ne cessent de progresser, le démantèlement de ce programme sonnerait comme un véritable sacrifice des plus démunis. Le désastre social pour les populations concernées le disputerait au désastre politique pour une Europe qui perdrait toute crédibilité. 

 

En conséquence, au nom de l’idéal de solidarité sur lequel s’est fondée l’ambition européenne, le Conseil régional du Centre, réuni en séance plénière le 29 septembre 2011,

 

Le Conseil Régional, du Centre, réuni à Orléans le 29 septembre 2011 :

 

  • Dénonce le démantèlement brutal d’un programme comme le PEAD dans un contexte de crise majeure où la précarité et la pauvreté ne cessent de progresser. L’Europe que l’on souhaite ne doit pas se construire au détriment des plus démunis ;

 

  • demande solennellement au Président du Conseil Européen, Monsieur Herman Van Rompuy, de sauver le PEAD en garantissant le maintien et la pérennité de ses financements. La Région Centre compte sur le sens des responsabilités du Président du Conseil Européen pour protéger les millions d’Européens menacés de pénurie alimentaire.

 

  • Demande au gouvernement de débloquer une enveloppe d’urgence afin d’éviter des conséquences sociales dramatiques à court terme ;

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article