Ryan Air : une mauvaise affaire pour le contribuable

Publié le par Christophe Rossignol

Le débat actuel autour des lignes ariennes " bas coût" sur l'aéroport de Tours remet en lumière un phénomène dénoncé de longue date par les écologistes : le trafic aérien de courte distance ne se maintient que par le subventionnement massif des collectivités locales aux compagnies privées qui engrangent leurs bénéfices à grand coup de dumping sur les tarifs et sur les conditions de travail  de leurs personnels.  

 Fin 2007 , dans le Rapport d'observations définitives de la chambre régionale des comptes sur la gestion de la société d'économie  mixte de gestion de l'aéroport de Tours, étaient soulignés,  outre "des  irrégularités de fonctionnement" et "des risques juridiques " "la dépendance vis-à-vis des subventions des collectivités publiques".

 Les Chambres Régionales de comptes ont dénoncé les subventions versées par les aéroports de province à la compagnie aérienne irlandaise à bas prix.

  Le chiffre annoncé par Alain Dayan  de 10 € par passager est  très éloigné de la réalité, ainsi la chambre régionale des comptes relevait que le total des aides publiques consacrées à l’exploitation de l’aéroport représente de l’ordre de 45 euros par passager.

  Nous dénonçons également la duplicité et l'incohérence des ultra libéraux Tourangeaux comme Messieurs Mahoudau ou Novelli  qui soutiennent activement des multinationales tout en expliquant que l'Etat n'a pas à intervenir dans l´économie !

  Ce gaspillage de l'argent public a également des conséquences directes sur l'environnement, les modifications climatiques et la santé.

Le transport aérien de courte distance est le mode de transport qui produit le plus de gaz effet de serre. Les avions qui décollent et atterrissent Tours déversent des tonnes de carburant imbrûlé sur les habitants de l’agglo et leur font subir des pollutions insupportables.

Les élus Verts du conseil régional, de Tours +  et de la ville de Tours, ont toujours voté contre ces subventions.

 Europe Ecologie propose dans son programme pour les élections régionales l'arrêt de tout subventionnement au transport aérien et propose de réaffecter  les subventions  données à Ryan Air aux transports en commun pour baisser les tarifs pour les usagers en Région Centre. 

 Europe Ecologie réaffirme son exigence de transparence et de cohérence: on ne peut pas affirmer lutter pour le climat et soutenir ce mode de déplacement polluant.   .

Commenter cet article

dominique Berdon 15/02/2010 17:57


Réunion de campagne le 19 02 au Sanitas Centre de Vie ??


dadavidov 10/02/2010 08:00


Les compagnies Low Cost en province ne sont rentables que grâce aux subventions ! Le voyageur ne paye pas cher mais c'est le contribuable (qui ne voyage pas) qui paye pour lui :-/