Stéphane HESSEL à Tours le 1er décembre 2009

Publié le par Christophe Rossignol

"Un an après Gaza, quel espoir pour la Palestine ?"
Mardi 1er décembre à 20h30 , salle des mariages de l'hôtel de ville de Tours, conférence débat proposé par le collectif Palestine 37 
Entrée libre et gratuite


N

 

é à Berlin en 1917 , Stéphane Hessel a été diplomate, ambassadeur. De nationalité française depuis 1937,ancien résistant, il participe, en 1948, à la rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Depuis son engagement auprès du Général de Gaulle en 1941, il n’a de cesse de défendre les valeurs de paix, de droit, de justice et de non violence.

 

 


COLLECTIF PALESTINE 37

C/O CID-MAHT

Place Gaston Pailhou

37000 Tours

Siteweb : "palestine37.free.fr"

Courriel : "palestine37@free.fr"


Avec le soutien de

A.F.P.S. 37 - Verts Touraine, NPA 37- FSU 37 - CIMADE 37 PCF, 37 - AMD 37- POUR POLITIS 37

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Mobilisation

Commenter cet article

Claude 30/11/2009 20:28


Vous vous intéressez dans ce blog essentiellement à l'écologie et c'est bien normal. Pour ma part, je m'intéresse aussi à la formation professionnelle. Voilà un point de ma réflexion sur le
sujet.
Comme vous le savez la formation professionnelle ce n’est pas seulement l’orientation des jeunes dans les lycées publics ou privés. C’est aussi la possibilité pour les jeunes de s’ orienter dans un
mode de formation non plus à temps plein dans un établissement, mais aussi par un mode de formation par alternance entre l’établissement d’accueil et une entreprise.
Cette formule se développe et démontre à la fois sa qualité d’enseignement, son excellent taux de réussite aux examens ainsi qu’un meilleur taux d’insertion dans les entreprises.
Cette formule n’est pas assez développée à mon goût, bien que les filières se complètent maintenant à tous les diplômes. Sauf, et c’est l’objet de mon propos, pour la branche du bâtiment, à
laquelle, après avoir supprimé dans les CFABâtiment les BEP (avec votre accord), aujourd’hui les jeunes de cette filière ne peuvent s’orienter par l’alternance qu’au niveau d’ouvrier hautement
qualifié au mieux. Ils devront se limiter de part l’orientation qu’ à un statut d’ouvrier sans possibilité à terme à celui de technicien. C’est tout le sort que l’on réserve à un public issu
souvent de couches sociales les plus défavorisées. Pourquoi n’a-t-on ouvert des classes de BAC PRO pour cette branche? Attendez-vous que les organisations professionnelles dont ce n’est pas
forcément l’intérêt (mal compris) vous le permettent? Est-ce un enjeu pour la prochaine mandature?


Christophe Rossignol 01/12/2009 18:44


Bonjour Claude
j'ai du mal à comprendre votre message et en particulier cette phrase "Sauf, et c’est l’objet de mon propos, pour la branche du bâtiment, à laquelle, après avoir supprimé dans les CFABâtiment les
BEP (avec votre accord).
Je me tiens à votre disposition, n'hésitez pas à m'envoyer un message : rossignol.christophe@gmail.com