Vieillesse rime avec sagesse

Publié le par Christophe Rossignol

Réaction presse
Concernant ma réaction à votre article publié dans la NR, et au billet d'humeur qui suivit, je souhaite  réaffirmer qu'il  ne s'agissait évidemment d' « aucun baiser qui tue »,  mais juste l'expression de l'indignation face à la réaction d'un parlementaire UMP qui publiquement s'est moqué d'une chute qui a entraîné des blessures, ce qui en fonction de l'âge de la personne aurait put être invalidant.
Le billet de la NR ainsi que celle d'un jeune militant qui m'avait fait enlever après réflexion le terme « âgée » me permet de clarifier mes propos et d'expliciter les enjeux.
Le terme "personne âgée n'est pour moi ni stigmatisant, ni offensant, au contraire, pour moi vieillesse est synonyme de sagesse.
C'est aussi un terme usuel : l'Organisation Mondiale de la Santé définit une personnes âgée à partir de 60 ans. Dans la réglementation française c'est aussi cet âge qui a été retenu pour certaines prestations.
La candidature d' Eva Joly qui à 69 ans démontre avec éclat que passé 60 ans qu'on on peut jouer un rôle très important dans notre société contrairement à l'image qui est souvent  véhiculée.  
Pour mon ami, le sociologue Serge Guérin, l'expression « personne âgée » tout comme le mot «sénior» est « une circonlocution destinée à éviter l'utilisation directe du mot vieux,  perçu négativement. Cela montre que les mots sont le signe d'un refus de notre société dans son ensemble à voir le vieillissement comme une donnée dynamique permettant de faire levier pour des transformations sociales et culturelles".
Comme lui je récuse l’association vieillesse et dépendance, je sais que les seniors jouent un rôle majeur dans la vie sociale (association, éducation, politique, économie...) et pense que loin d’être une charge ou un fardeau, ils sont aussi l’avenir de la France.
Rappelons qu'en 2050 ,les plus de 60 ans seront plus de 22 millions en France et réprésenteront donc près du tiers de la population. Face à ce boulversement, le discours dominant se fonde sur la peur, la stigmatisation, il associe vieillissement et déclin et ne porte que sur une apporche comptable des enjeux économiques et sociaux.
Serge Guérin sera présent à Amboise le 16 mai pour soutenir ma candidature aux élections législative; ce sera l'occasion de débattre des question suivantes : quels modes de vie pour une nouvelle société, comment valoriser les talents des séniors, comment envisager les solidarités et la coopération entre les générations ? Il est en effet urgent d'anticiper les changements et de mettre en oeuvre une politique sociétale adaptée aux attentes de l'ensemble de la population quel que soit son âge.

Commenter cet article