Biodiversité et restauration des écosystèmes

Publié le par Christophe Rossignol

communiqué de presse Les écologistes ont bataillé durant des années contre Jean Royer et son projet de bétonnage de nos rivières. L’arasement du barrage obsolète de Maison Rouge sur la Vienne est une de leurs victoires. 10 ans après, la lamproie est de retour, preuve qu’un écosystème malmené peut se régénérer rapidement si l’on ose prendre les mesures qui s’imposent. Mais Jean Royer nous a aussi laissé en héritage le barrage de Rochepinard à Tours. C’est aujourd’hui le dernier obstacle sur le Cher pour la faune halieutique depuis que les barrages de Savonnières et de Grand Moulin à Ballan aient été équipés de passes à poisson. Et malgré les obligations légales et les injonctions européennes, rien n’est fait. Dans ce cas précis, la biodiversité et la restauration de nos écosystèmes relèvent de la compétence municipale. Au-delà des discours, la ville de Tours doit rétablir rapidement la libre circulation des poissons sur le Cher. François Lafourcade et la liste Tours ma Ville en Vert

Publié dans Indre et Loire

Commenter cet article