Festival du film "cinéma et politique" de Tours

Publié le par Christophe Rossignol

Un festival de cinéma à Tours en plus :  quel plaisir.
Sur le thème "Cinéma et politique " : bonne idée et bel hommage aux rencontres Henry Langlois.
Pourtant comment ne pas réagir sur l'absence de pluralité des responsables politiques invités,  à cinq mois des élections régionales  ? Le débat de dimanche sur "la prise de pouvoir " fut malheureusement  l'exemple le plus révélateur : sur huit intervenants : une seule femme,  2 élus UMP et 2 élus PS invités,  une seule classe d'âge représentée, un seul représentant du cinéma  et seulement dix minutes de débat avec la salle ... 
Pour un cinéphile, c'était plus  "Une partie de campagne" (Raymond Depardon, 1974) que Vive la République" (Eric Rochant, 1997). 
Malgré la qualité de la programmation comment ne pas s'étonner de l'absence d'un film sur l'écologie ?
Et puisque le lien entre la politique, le cinéma et l'argent furent largment évoqués lors de ce débat, précisons que le montant très important de subventions publiques  accordées à ce festival a interrogé voire choqué de nombreux acteurs locaux.
Oui à un nouveau festival, mais à condition  de soutenir également les initiatives culturelles  locales.
Pour finir, félicitations aux lauréats du festival " 8th wonderland, "Slinghot hip-hop" et "Les temps changent".
 

 

Publié dans Indre et Loire

Commenter cet article