Ryanair mis en examen

Publié le par Christophe Rossignol

A lire sur le site de Liberation

http://www.liberation.fr/economie/01012292873-ryanair-mise-en-examen-pour-travail-dissimule

et

http://www.libeorleans.fr/libe/2010/09/chistpohe-rossignol-les-verts-ryanair-pratique-le-dumping-social-et-le-chantage-%C3%A0-la-subvention.html

28/09/2010

Christophe Rossignol (Les Verts): «Ryanair pratique le dumping social et le chantage à la subvention»

Ryanair
ÉCONOMIE
. La compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair, visée par une information judiciaire ouverte en avril par le parquet d'Aix-en-Provence, a été mise en examen pour «travail dissimulé», a-t-on appris mardi de source judiciaire. Une nouvelle qui n’étonne en rien Christophe Rossignol, conseiller régional Verts du Centre. Opposé à l’implantation de la compagnie sur l’aéroport de Tours (Indre-et-Loire), il dénonce depuis 2004 «le gaspillage de l’argent public» en faveur d’une entreprise qui, selon lui, «pratique le dumping social et le chantage à la subvention publique». (Lire la suite...)

Rossignol «Cette mise en examen ne nous surprend pas et nous espérons qu’en cas de condamnation de cette compagnie, les collectivités locales cesseront de la financer», explique l’élu à Libération. «L’argent public doit servir à créer des emplois écologiquement et socialement responsables». En aparté, Christophe Rossignol affirme que les collectivités «subissent des pressions»: «Leur message est clair: si vous ne nous subventionnez pas, on part».

Au cours de l’été dernier, la compagnie irlandaise avait justement suspendu ses réservations, afin de faire pression sur le conseil général d’Indre-et-Loire auquel elle réclamait une créance de 438.000 euros. Somme finalement versée par la collectivité locale. 

La mise en examen, prononcée lundi, porte également sur le prêt illicite de main d'oeuvre, l'emploi illicite de personnel navigant, l'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise, aux fonctions de délégué du personnel ainsi qu'à l'exercice du droit syndical et au fonctionnement du CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail).

Ryanair, qui compte 7.000 salariés dans le monde, conteste le décret du 21 novembre 2006 soumettant les personnels navigants des compagnies étrangères installées en France au droit français. Déboutée en 2007 par le Conseil d'Etat, elle a saisi la Cour européenne des droits de l'Homme.

Mourad Guichard (avec AFP/Photo: Yves Herman/Reuters)

Publié dans Conseil Régional

Commenter cet article